Frédéric Sorgue

Posts Tagged ‘enfant’

Flash adoption homoparentale

In Mauvais esprit on 12 septembre 2012 at 10:17

Dans quelques années, quand les enfants de couples homos seront grands, les anti diront : “Regardez celui-là, il se drogue, il a tenté de se suicider et il est devenu gay… comme par hasard !” et les pro répliqueront : “Mais regardez plutôt celui-là comme il est équilibré, comme il a réussi. Et en plus, il est hétéro !”

En  clair, la vie continuera exactement pareille et ça n’aura strictement rien changé.

Il y aura des êtres heureux de leur histoire quelle qu’elle soit, et d’autres non.

Et ça restera un mystère même pour les psy.

C’est finalement assez secondaire la question de l’adoption homoparentale à mon sens.

Mais ça rassure toujours d’invoquer le bonheur à venir de nos bambins, de s’en sentir responsable.

On traite les enfants comme s’ils étaient démunis devant la vie, comme s’ils n’avaient pas leurs propres ressources. Et l’on s’étonne après qu’ils ne sachent plus comment faire pour vivre. Mais, au moins, on a l’impression d’être utiles, on a fait ce qu’on devait faire pour leur bonheur… Même si l’on est bien placés pour savoir qu’au fond leur bonheur, c’est comme pour le nôtre : on n’y comprend que dalle.

Frédéric Sorgue

Tous droits réservés ©

L’abri de rien sur Tumblr

Sorgue sur Facebook

Chrysalide

In L'abri de rien on 22 février 2012 at 9:05

(pour Ezio)


Rien…

Et puis cette forme

dans l’espace confiné, aveugle, profond

apparaît animale, quasiment étrangère,

pourvue des caractères du vivant :


étincelant papillon danse sur l’axe de son cœur creux, s’enroule et se projette, respire et se resserre, se camoufle, s’irise, se déploie, miroite, trébuche, s’assombrit, se déchire, se relève, s’illumine, s’entrelace, hoquète et minaude, improvise, irradie, se recoiffe, s’accomplit, s’immobilise


– forme humaine après cette parade –


j’observe

la croissance de ton ombre ravi,

atomes à si peu de secondes,

dans ce désordre éblouissant.


Lire le reste de cette entrée »